Organiser son travail


Vous avez défini vos ateliers et vos moyens de production, il faut maintenant vous penchez sur l’organisation du travail de votre future exploitation.

Pour cela, étudiez l’évolution sur l’année de la charge de travail sur votre exploitation et définissez les « périodes de pointes » où la charge de travail devient très importante sur un court laps de temps (récoltes, mises-bas, installation des cultures…). Vous pouvez vous faire conseiller par les conseillers de la Chambre d’Agriculture.

 

Évaluez le temps de travail que vous serez à même de fournir et que les autres personnes travaillant sur l’exploitation (salarié, conjoint(e), membre de votre famille, amis….) fourniront. Comparez-le au besoin en temps de travail que vous avez identifié précédemment, en distinguant les périodes creuses, les périodes « de croisière » et les périodes de pointes.


Si vous identifiez des manques, posez-vous la question de comment vous allez les combler.

Il existe plusieurs possibilités :

 

  • l’entraide

L’entraide est réalisée entre agriculteurs par des échanges de service en travail et en moyens d’exploitation, avec réciprocité et gratuité des échanges.

 

  • la banque de travail

La banque de travail est une organisation contractuelle des échanges de matériel et de main d’œuvre entre plusieurs agriculteurs. Un certain nombre de dispositions sont à prendre : comptabilisation systématique du travail, établissement d’un barème de points, mode de réciprocité, contrat liant les associations.

 

  • la copropriété

C’est un achat de matériel à plusieurs agriculteurs afin d’en répartir le prix et les charges.

 

La Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole est une société civile de type coopératif permettant l’utilisation en commun, par ses membres, de matériels, d’équipements, de personnels ou de services. Le travail en CUMA permet également de mieux gérer son emploi du temps.


FD CUMA Hérault : 04 67 27 27 07 / 04 67 36 47 93

Le rôle des services de remplacement est de mettre à la disposition de tout agriculteur adhérent un salarié pendant une période déterminée, en cas d’accident, de maladie, de congé maternité ou paternité. Les démarches administratives sont assurées par le service de remplacement.

Service de remplacement de l’Hérault : 04 67 92 18 11

  • Main d’œuvre salariée

Le recours au salariat permet d’engager de manière permanente (CDI) ou ponctuelle (CDD, TESA…) un salarié sur son exploitation agricole.

 

Contacts

Service Juridique – droit social et emploi agricole :

Céline OUITIS - 04 67 92 23 54

Tél : 11h à 12h – Permanence Chambre (gratuite)